Actualités & blog
Courbon-Software-agrégation-industrie

Industrie pharmaceutique

Le secteur de l’industrie pharmaceutique

Le secteur de l’industrie pharmaceutique regroupe plusieurs branches : la recherche, la fabrication, la commercialisation des produits pharmaceutiques et des médicaments. Cette industrie est composée des laboratoires pharmaceutiques et des entreprises de biotechnologies.

Histoire de l’industrie pharmaceutique

La lutte contre les maladies est fortement liée à l’histoire des médicaments et celle de l’industrie pharmaceutique.

Une période artisanale

À l’antiquité, le domaine pharmaceutique relevait exclusivement de la botanique. Les médicaments étaient fabriqués à partir d’extraits végétaux. Le médicament donné aux patients était souvent sous forme d’extraits, de lotions, de pilules et même teintures.

Le développement de l’industrie pharmaceutique a connu un tournant majeur grâce à la chimie avec l’introduction des molécules chimiques (principes actifs). En effet, les découvertes des chercheurs tels que Lavoisier, Morgagni ont contribué à l’évolution de la qualité des médicaments.

À partir du 19ème siècle, les pharmaciens dans certains pays d’Europe tels que l’Italie et la France, se regroupent sous forme de guildes (Italie) ou de coopératives (France) afin de mutualiser leurs productions. Mais c’est à la moitié du 19ème siècle qu’on assiste à une véritable production de masse des médicaments, comme la quinine et la codéine. D’abord, la découverte de la quinine par Joseph Pelletier qui construira avec Joseph Caventou, une usine de production de la quinine.  Puis, l’isolation de la codéine à partir de l’opium par Pierre Jean Robiquet.

Le développement des grands groupes dans l’industrie pharmaceutique

Le développement des grands groupes pharmaceutiques, les Big Pharma, s’est accru dans la deuxième moitié du 20ème siècle. En effet, l’amélioration des connaissances du corps humain et l’évolution des processus manufacturiers ont concouru au développement de l’industrie pharmaceutique. Ainsi, dans les années 1950, de nouveaux médicaments ont été développés. Et dans les années 1960, ils ont été largement distribués. On peut citer par exemple, la contraception orale avec la pilule, la cortisone, le valium. Ce dernier deviendra d’ailleurs le médicament le plus prescrit dans l’histoire de la pharmacie.

Le secteur connaitra une croissance galopante, avec en parallèle une augmentation des budgets de recherche et de développement pour permettre une innovation des produits pharmaceutiques.  Cet accroissement se concrétise aussi grâce aux fusions des groupes comme Sanofi et Aventis.

La nouvelle ère des industries pharmaceutiques

Les années 1980 sont marquées avec l’essor du génie génétique qui innove avec le brevetage du vivant, notamment avec les OGM. Elles voient aussi l’internationalisation des réglementations dans le but de maitriser les risques sanitaires et environnementaux. Pendant cette période, les industries pharmaceutiques commencent à investir dans les industries de biotechnologies avec des attentes de gros résultats. Depuis, il y a une distinction forte entre les industries pharmaceutiques et les industries de biotechnologies.

L’industrie pharmaceutique : une industrie majeure

L’industrie pharmaceutique est dominée par des groupes mondiaux appelés Big Pharma : Johnson & Johnson, Roche, Pfizer, Bayer et Novartis, représentent à elles seules un quart du marché.

Le développement du marché de l’industrie de la pharmacie se porte très bien aux Etats-Unis et en Asie. En 2019 au niveau mondial, ce secteur a engendré plus 920 milliards d’euros, soit 1100 milliards de dollars.

Dans le classement mondial, Sanofi, groupe français est en 8ème position. 

En France, l’industrie pharmaceutique comprend près de 300 sociétés.

Les secteurs de l’industrie pharmaceutiques

Il y a une diversification importante dans ce secteur due à la création de nouveaux médicaments, leur amélioration, leur fabrication et leur vente.

De ce fait, on peut regrouper les acteurs de l’industrie pharmaceutique en cinq secteurs :

La recherche et le développement

La recherche permet de trouver des nouveaux médicaments, et le développement favorise la fabrication à l’échelle industrielle. La R&D inclut aussi les essais cliniques.

Les affaires réglementaires

Son objectif est de faire le lien entre les obligations légales en vigueur dans les pays avec la vente et la production des médicaments. Les maitrises des lois, des codes, et décrets pour différents pays sont indispensables, afin de respecter les normes de sécurité de la santé par exemple. En France, pour produire un médicament, il faut obtenir l’autorisation de la mise sur le marché (AMM) par l’ANSM (L’Agence nationale de sécurité du médicament). Cette instance permettra aussi l’accès aux médicaments et assurera leur sécurité notamment avec les normes de sérialisation et de traçabilité.

La production

Il comprend les sites sur lesquels sont manufacturés les médicaments. C’est un domaine opérationnel dans lequel le respect des normes, de la qualité, doit être conforme à la réglementation afin de fournir un médicament sûr. Pour cela, le système de sérialisation et agrégation pharmaceutique sera d’une grande efficacité.

La qualité

Elle intervient au niveau de la production et du développement des médicaments. Plusieurs fonctions pour la qualité cohabitent et se complètent : le conseil et la formation qualité, l’audit de qualité, la planification, l’organisation et le contrôle de la qualité, la définition et le développement de méthodes ainsi que les outils de la qualité.

La commercialisation et le marketing

Il s’agit de construire la stratégie qui permettra d’assurer la promotion des médicaments auprès des acteurs du monde médical (médecins, pharmaciens). Le packaging du médicament est aussi pensé par l’équipe marketing. Ces deux aspects contribuent à une meilleure commercialisation du produit médical.